Dans le cadre du thème « récit de création, création poétique » au programme de la classe de 6e, nous avons étudié le récit de création de la Bible (la Genèse). Nous avons vu que selon la Bible, Dieu a créé le monde en sept jours puis nous avons étudié les différentes façons de donner un ordre et les conjugaisons du futur. Pour finir, les élèves ont écrit sur le modèle du récit de création de la Genèse, un récit d’amélioration de la vie sur terre.

Améliorer la vie sur terre en sept jours : 2019 / 6e 1 }

Dieu regardait souvent la terre et il constata que de nombreux gens souffraient inutilement. Il décida d’améliorer la vie sur Terre.

Dieu vit que les femmes étaient moins payées que les hommes alors qu’elles faisaient le même métier. Dieu dit : « Les hommes et les femmes seront égaux. » Et il en fut ainsi. Les femmes et les hommes étaient payés de la même manière, chacun pouvait pratiquer les sports et les métiers qu’il voulait. Tout le monde était plus heureux. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour.

Dieu vit que certains des humains étaient mis à l’écart. Dieu dit : « Arrêtons le racisme, l’antisémitisme , aucun être humain ne sera mis à l’écart à cause de sa couleur de peau ou de sa religion. » Et il en fut ainsi. Le racisme fut arrêté. Tous les humains respectèrent la différence quelle qu’elle soit. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour.

Certains animaux mouraient d’intoxication à cause des produits chimiques et du pétrole. Dieu dit : « Il y aura des animaux capables de manger les produits chimiques. » Et il en fut ainsi. Des animaux nettoyeurs apparurent partout sur la terre et les autres espèces purent vivre tranquillement. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour.

Les hommes jetaient tout leur plastique dans la nature. Dieu vit que les plages étaient pleines de déchets, cela détruisait les territoires. Dieu dit : « Que les humains ne jettent plus de plastique dans la nature et les océans, qu’ils recyclent tout dans des déchetteries et qu’il y ait davantage d’éboueurs. » Et il en fut ainsi. Tout était recyclé, la nature et les océans redevinrent propres et humains et animaux vécurent heureux. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour.

Dieu vit que de nombreux pays faisaient la guerre. Les humains s’entre-tuaient, des personnes innocentes mouraient sous les tirs. Dieu dit : « Nous stopperons les guerres et réglerons les conflits.Tous les pays vivront en paix » Et il en fut ainsi. Les guerres se stoppèrent et les conflits furent réglés. A la place, les gens s’entraidèrent et tout le monde fut joyeux. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour.

Des humains mouraient car ils n’avaient pas assez d’argent. Dieu dit : « Que les gens soient plus généreux : il faut partager l’argent des riches avec les pauvres. Les humains auront tous un travail, ils seront mieux payés et les prix baisseront. » Et il en fut ainsi. L’argent des riches fut partagé avec les pauvres. Le chômage disparut. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.

Dieu vit qu’il restait encore des problèmes dans le monde (enfants maltraités, épuisement des ressources naturelles, terrorisme …). Dieu dit : « Décidément, sept jours ne suffisent pas pour améliorer la vie sur terre. Mais le repos, c’est important. On verra si la situation a évolué la semaine prochaine…. » Et il en fut ainsi. Dieu se reposa le septième jour et tout le monde se reposa comme lui. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : septième jour.

Améliorer la vie sur terre en sept jours : 2019 / 6ème2}

Dieu regardait souvent la terre et il constata que de nombreux gens souffraient inutilement. Il décida d’améliorer la vie sur Terre.

Dans certains pays régnait la pauvreté. Dieu dit : « La pauvreté cessera. De l’or jaillira du sol et tous les peuples deviendront égaux en richesse. » Et il en fut ainsi. La pauvreté cessa et l’or jaillit du sol des pays pauvres. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour.

Dieu vit que les gens s’entre-tuaient sur terre et mouraient dans la souffrance. Il voulait arrêter cela. Les gens utilisaient des armes. Dieu dit : « Il n’y aura plus d’armes à munitions réelles. » Et il en fut ainsi. Les humains ne s’entre-tuèrent plus mais ils continuèrent à se disputer. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour.

Des SDF mouraient de froid et de faim. Dieu dit : « Nous donnerons de la nourriture, des vêtements et une maison aux SDF. » Et il en fut ainsi. Dieu donna de la nourriture, des vêtements et une maison à chaque SDF. Plus personne ne mourait dans la rue. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin :troisième jour.

Dieu regardait souvent la mer et constata que de nombreux animaux aquatiques souffraient. Il y avait plein de baleines et autres animaux aquatiques qui s’échouaient sur les côtes ou les plages. Dieu constata que les animaux marins étaient remplis de plastique. Dieu dit : « Il faut changer cela. Tout plastique par terre sera ramassé. Il y aura plusieurs équipes de nettoyage qui nettoieront les plages. Il y aura des bateaux avaleurs de plastique dans le septième continent. » Et il en fut ainsi. Le plastique disparut de la surface de la terre et des mers. Les animaux marins purent revivre normalement. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour.

Dieu regardait souvent la terre et constata que tous les humains ne guérissaient pas de toutes les maladies. Dieu dit : « Que le monde entier n’ait plus de maladies. » Il immunisa le monde entier de toutes sortes de virus. Et il en fut ainsi. Les humains ne mouraient plus à cause des maladies. Tout le monde allait mieux. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour.

Dieu vit que des personnes chassaient des animaux en voie de disparition. Dieu dit : « Que ces personnes disparaissent à jamais. » Et il en fut ainsi. Depuis ce jour, les rhinocéros, les éléphants, les tigres, les lions et tous les autres animaux en voie de disparition purent vivre en paix. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.

Le septième jour, Dieu trouva qu’il avait bien travaillé. Tout ce qu’il avait fait était bon mais il manquait quelque chose : certains humains étaient encore esclaves et n’avaient pas droit au repos. Il interdit l’esclavage et tout le monde put se reposer le septième jour.

Documents à télécharger