Jeudi 6 juin, les quatrièmes 5 du collège Alain ont passé la journée à Camaret avec des collégiens de la classe d’UPE2A NSA (Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants non scolarisés antérieurement) du collège brestois Saint-Pol-Roux. Après la visite des ruines du manoir du poète Saint-Pol Roux et des parties de football sur la plage de Pen-Had, les adolescents, encadrés par leurs professeurs, ont rejoint Camaret par le sentier côtier. Cette journée ensoleillée leur a permis de profiter d’une vue dégagée sur Brest.

Cette rencontre est née d’un projet d’échange interculturel entre les deux classes de collège. Il s’agissait, pour ces élèves de la classe d’accueil, issus de pays divers (Syrie, Mali, Afghanistan, Côte-d’Ivoire, Algérie, Roumanie) et nouvellement arrivés en France, de poser des questions sur la société française aux collégiens de Crozon. Cela s’est fait sous forme de capsules sonores. Ces enregistrements avaient été encadrés par des journalistes de RFI dans le cadre du festival Longueur d’ondes, à Brest.

« Pourquoi en France y a-t-il des vieilles personnes qui vivent toutes seules chez elles ? »

Les élèves du collège Alain, accompagnés par leur professeur-documentaliste et deux enseignants de français, ont répondu en tant qu’« experts » à des questions du type : « Pourquoi en France les hommes se marient-ils entre eux, ainsi que les femmes ? » ; « Pourquoi en France est-on payé alors qu’on ne travaille pas ? » ; « Pourquoi les personnes qui ont peu de moyens peuvent-elles amener leur(s) enfant(s) à l’école ? » ; « Pourquoi y a-t-il beaucoup de gens qui courent en France ? » ; « Pourquoi est-ce si difficile d’apprendre le français ? ».

Voir en ligne : Un lien vers les questions et les réponses des élèves des deux collèges

photo sortie