Rachel est confiée par ses parents à la Maison de Sèvres, une école pas tout à fait comme les autres. C’est là qu’elle se découvre une passion pour la photographie. Mais la Seconde Guerre mondiale est engagée et la jeune fille juive doit changer de nom et fuir. Aidée par un réseau de résistance, elle parcourt la France de lieu en lieu, son appareil photo à portée de main. C’est ainsi qu’elle fixe sur pellicule sa guerre, celle de la Résistance, celle de ces héros anonymes qui risquent leur vie pour sauver celle des autres…

« La guerre de Catherine » a obtenu le prix jeunesse 2018 au Festival de la BD d’Angoulême.

Pour voir toute la sélection, cliquez sur le lien sous l’image.

Voir en ligne : Les achats de mai-juin